Article Blogue

Retour au blogue

L’HIVER COMME PROMESSE DE CHALEUR

Bonhomme hiver Mont Saint-Bruno

Nous voilà déjà au cœur de l’hiver, à espérer que reviennent les beaux jours - cette année, plus que jamais. Et si plusieurs attendent impatiemment le retour du printemps, nous ne sommes pas moins nombreux à trouver refuge dans la beauté que déploient nos paysages québécois enneigés. 

En effet, il suffit d'observer pour apercevoir plus de marcheurs dans les rues, de skieurs sur les pistes, d’enfants aux pentes à glisser ; des gens de tous âges qui puisent dans l’hiver douceur et réconfort. Dans cet article, nous souhaitons mettre en lumière les atouts invitants et chaleureux de nos hivers, par lesquels nous gagnons tous à nous laisser envelopper. 

Le silence 

Un mot existe pour décrire le silence qui occupe les journées blanches d’hiver : reposant. La neige, en absorbant les vibrations, étouffe toute forme de bruit, nous laissant profiter d’un silence parfois surprenant. Cette paix auditive se traduit, pour certains d’entre nous, en un repère de tranquillité.

La pureté de l’air

N’est-ce pas plaisant d’inspirer à plein poumon l’air pur, vivifiant et frais de l’hiver? Simplement mettre le nez dehors quelques minutes peut suffire à revigorer le corps et l’esprit. Ici se trouve l’occasion idéale de profiter de notre cour arrière, bien emmitouflé, pour savourer un café, un chocolat chaud (ou un bon vin chaud) en compagnie des nôtres.

Le paysage hivernal

En photo comme en direct, un décor hivernal a quelque chose de drôlement féérique - ce, qu’on porte ou non la saison froide dans nos bonnes grâces. La neige qui scintille sous les rayons du soleil, les conifères alourdis, le spectacle des flocons qui tombent tout doucement… Ces scènes blanches et immaculées sont porteuses de souvenirs : ceux du passé, tout comme ceux à créer.

Les petits visiteurs 

Dès le solstice d’hiver, la valse des animaux d’hiver débute. Les tapis de neige, témoins de leurs passages furtifs, nous laissent parfois apercevoir un écureuil, ou un lapin d’Amérique. Ajoutent également de la couleur à notre flore endormie le cardinal flamboyant et le noble geai bleu. 

Puisque le temps est visiblement notre allié cet hiver, faisons-en une opportunité pour contempler et apprécier sa générosité, dans le confort de notre espace extérieur. Autrement dit, réapprenons à aimer l’hiver dans sa plus simple expression.