Article Blogue

Retour au blogue

Les 7 gestes les plus importants à poser au printemps ... Et l'erreur # 1 à éviter!

tulippes jaunes

France Labrie, Chef d’équipe en entretien horticole, partage avec nous les étapes essentielles de l’ouverture de votre aménagement au printemps.

1. Vérifiez vos outils.


L’ouverture de votre terrain commence avec vos outils : l’aiguisage, le nettoyage, et la mise au point.  Assurez-vous que vos lames soient propres et tranchantes, sans oublier d’ôter la rouille, si nécessaire. Vérifiez que vos balais à feuilles aient encore toutes leurs dents et que votre souffleur, aussi, soit en bon état de marche.  Une fois que c’est fait, vous êtes prêts à jardiner!

2. Faites le tour de votre jardin.


Vérifiez l’état de vos arbres et arbustes. C’est le moment d’ôter les branches brisées et le bois mort et de tailler adéquatement.

3. Passez le balai.


Ôtez le feuillage mort et les débris accumulés dans vos platebandes. Vous pouvez utiliser un balai à feuille lorsque les nouvelles pousses de vos vivaces ont un pouce (2,5 cm) ou moins. Je vous conseille de ne pas trop attendre, sinon, il faudra travailler à la main autour de vos plantes pour ne pas déchirer les feuilles émergeantes.

4. Penchez-vous sur votre sol.


Depuis combien de temps est-ce que votre sol a été nourri? Un sol bien nourri donne des plantes en santé.  Étendre une couche d’un pouce (2,5 cm) de compost une fois par année suffit. On l’intègre au sol sans biner, légèrement, pour ne pas endommager les racines de surface. Mais si vous utilisez du paillis dans vos platebandes, il faut le retirer, puis remettre le paillis par-dessus la couche de compost.

5. Délimitez vos frontières.


Le découpage des bordures à la demi-lune, c’est en même temps esthétique et pratique, avec pour objectif de contrôler la pelouse et l’empêcher d’envahir vos platebandes.

6. Surveillez vos supports.


Si vos jeunes arbres et arbrisseaux ont été plantés au cours des trois dernières années, vérifiez les attaches et la solidité de vos tuteurs.   Vous voulez absolument éviter les blessures à l’écorce. Si votre arbre a plus de trois ans et qu’il vous semble solidement enraciné, le moment est venu d’ôter le support. Plus vous attendez, plus les risques de blessures augmentent et plus les tuteurs sont difficiles à enlever.

7. Contemplez.


N’oubliez pas de profiter de vos travaux d’entretien pour jouir de près de la beauté de votre aménagement paysager…

Prenez un moment pour sentir la vie qui se réveille!

L’ERREUR #1 À ÉVITER

« L’erreur que les gens font le plus souvent, c’est de négliger la préparation de leurs outils au printemps. Prendre soin de ses outils, c’est fondamental pour avoir un jardin en santé. Les champignons, i.e. les maladies fongiques, peuvent passer l’hiver sur vos outils et transmettre des maladies à vos plantes. Une demi-lune malpropre, au tranchant émoussé, est beaucoup moins efficace et vous risquez de contaminer votre sol. Des lames qui ne sont pas bien aiguisées créent des blessures en coupant mal. Faites comme les professionnels : assurez-vous que tous vos outils fonctionnent bien.  Aiguisez et nettoyez vos sécateurs et autres outils de jardin et désinfectez vos lames avec de l’alcool à friction. Vos plantes vous en seront reconnaissantes.»

France Labrie, Horticultrice, Chef d’équipe en entretien horticole.